Sculptures sur carton
Marie-Anne Thieffry

© Photo Grégory Stein

Sculptures sur carton
Marie-Anne Thieffry

© Photo Julien Cresp

 

Sculptures sur carton
Marie-Anne Thieffry

© Photo Julien Cresp

 

En utilisant le carton comme matière première dans son travail, Marie-Anne Thieffry permet à cet emballage archétypal de consommation de devenir l’essence d’œuvres empreintes de légèreté, de poésie et de lumière.

En revisitant le carton, elle le fait évoluer, il n’est plus un simple contenant, il devient l’élément principal de la création, il n’est plus un matériau ordinaire, il est le support de nouvelles formes et d’émotions.

L’indifférence qu’on lui porte souvent, l’artiste en prend le contre pied et met à l’honneur une matière « synonyme de liberté », malléable et pleine de dualité. La douceur et l’élégance des courbes est en contradiction avec l’âpreté de la matière et créent un paradoxe.

En associant la lumière et la transparence à une matière brute et souvent ignorée, Marie-Anne Thieffry crée une forme d’expression plastique et sensible qui joue sur l’enveloppe des formes et ce qui s’y cache, oscillant entre légèreté, poésie et sensualité…

Les luminaires sont une ode à la magie dans un jeu d’ombre et de lumière et obligent à porter un autre regard sur la matière. Associée à la dentelle de carton, la lumière procure une émotion particulière et mélodieuse.